FOCUS SUR LES ECRITS DE L’ EAF

FOCUS 1 : TRAVAILLER LE COMMENTAIRE SUR UN TEMPS LONG

Objectif : Se confronter régulièrement à des textes pour consolider les compétences de problématisation et de conception d’un plan de commentaire

 

Il s’agit de :

  • Familiariser les élèves avec des textes (qui n’appartiennent pas aux parcours étudiés de 1ère) par un travail régulier et autonome sur une période donnée.

  • Développer leur capacité de réactivité pour comprendre le texte et dégager les grands axes d’étude via une problématique.

  • Favoriser le travail coopératif.

 

Modalités : Fréquence / Durée / Matériel :

Un texte, de longueur et difficulté raisonnables, par semaine, sur une période de 6 semaines (quelle que soit la durée du confinement, il peut perdurer ensuite).

L’idée est de ne pas passer plus d’une heure par texte avec une ½ heure de travail personnel et une 1/2h de confrontation avec son/ses camarade(s).

On utilise : le traitement de textes + envoi par ENT /mail / éditeur de textes collaboratifs / Format papier.

 

Etapes de la mise en œuvre :

  1. Le professeur fournit en un premier envoi les documents suivants via l’ENT / le mail / courrier (au choix) :

  • Un corpus d’une douzaine de textes (tirés des quatre objets d’étude) que les élèves devront traiter en totalité ou partiellement, au rythme d’un texte par semaine pour une période de 6 semaines identifiées de la lettre A à F.

  • Un tableau comportant les noms de la classe en vertical et les références des textes en horizontal.

  • Un corrigé de chacun des textes (l’essentiel du texte, une problématique, un plan de commentaire) qui sera consulté par l’élève à l’issue des différentes étapes du travail.

Après le délai de 6 semaines (période de travail), le professeur fournit en un deuxième envoi les documents suivants via l’ENT / Mail/Courrier :

  • Un questionnaire sur retour d’expérience que l’élève remplira individuellement ou en direct (selon les modalités choisies) au début de la septième semaine.

  • Une aide à la rédaction pour chacun des textes que l’élève consultera ou pas lorsqu’il devra passer à la phase de rédaction (7ème ou 8ème semaine qui suivra cette période de travail).

 

  1. Chaque élève s’inscrit pour chacune des semaines en choisissant 1 texte / semaine.

 

  1. Le professeur communique le tableau rempli à l’ensemble de la classe qui peut voir ce que chacun d’entre eux a pris en charge. Dès lors, les élèves peuvent se mettre au travail.

 

  1. Déroulement du travail par texte. Rappel de la durée totale indicative : 1heure si échange avec camarade(s) ou ½ heure si absence d’échange. Ce temps peut varier en fonction des besoins des élèves (en difficulté ou à besoin particulier).

 

1ère étape : compréhension et problématisation.

L’élève rédige en quelques lignes ce qu’il a compris du texte. Le professeur peut rajouter des aides via des annotations diverses et variées que l’élève pourra ou non consulter (élèves EBEP entre autres).

Il propose également à la suite une problématique de commentaire.

 

2ème étape : échange, confrontation avec le/ les camarade(s).

Les élèves qui ont choisi le même texte dans la semaine, échangent et confrontent leurs réponses : le Pad (outil collaboratif in ENT) permet une écriture collaborative. L’idée est de voir s’ils sont en désaccord ou pas, d’argumenter leur choix et éventuellement de revenir sur leur proposition. Il est inutile de créer un document commun.

Si un élève ne peut se connecter pour diverses raisons, il téléphone à son camarade ou décide de travailler seul.

 

3ème étape : accès en autonomie au corrigé de la première étape (compréhension et problématisation).

L’élève lit le corrigé du texte travaillé. Ce dernier comporte les éléments essentiels à comprendre dans le texte et une ou plusieurs problématiques. Le professeur aura jugé bon de donner les indications (recours au texte comme preuves à l’appui) qui lui semblent judicieuses pour éclairer son corrigé. Un élève peut contacter le professeur pour des retours plus personnalisés.

 

4ème étape : proposer un plan de commentaire.

L’élève propose un plan succinct de commentaire : les grandes idées (2 minimum) / idées de paragraphe (2 minimum).

 

5ème étape : échange, confrontation avec le/ les camarade(s).

Les élèves qui ont choisi le même texte dans la semaine échangent et confrontent leurs propositions de plan (même procédure qu’à l’étape 2). Si un élève ne peut se connecter pour diverses raisons, il téléphone à son camarade ou décide de travailler seul.

 

6ème étape : Retour à l’enseignant (Le professeur peut choisir d’en relever uniquement quelques-uns).

Les élèves renvoient leurs propositions. Les élèves ayant travaillé sur le même texte peuvent se mettre d’accord sur un plan ou préférer rester sur leur position.

 

7ème étape : Accès à un bilan individuel et collectif accompagné d’un corrigé (plan de commentaire).

Le professeur annote les productions des élèves en mettant en avant ce qui est positif / négatif.

Il propose également un petit bilan par texte

  • Sur les erreurs / les oublis / les retours pertinents liés aux idées

  • Sur les pbs ou réussite des plans proposés.

Il peut fournir un corrigé (nourri du travail des élèves et de ses propres réflexions plus poussées) ou deux corrigés (un corrigé nourri du travail des élèves qui serait valide à l’examen + un corrigé plus approfondi).

 

  1. Exploitation de cette période

 

  • Au terme de cette période de 6 semaines, le professeur peut demander aux élèves un retour sur cette expérience. Points à prendre en considération : aspects positifs / négatifs de ce genre de travail / difficultés rencontrées personnellement ou dans l’échange...

=> Chaque élève remplit un questionnaire (avec réponses à rédiger a minima) construit sur les points évoqués.

OU

=> La classe répond en direct au questionnaire via un éditeur de textes collaboratifs (cryptpad / framapad).

L’intérêt est de cerner les difficultés rencontrées pour être en mesure d’adapter les prochaines activités pédagogiques sur le commentaire, selon le type d’élèves.

 

  • Le professeur peut proposer un travail de rédaction d’une partie ou de la totalité du texte.

L’élève choisit parmi un texte parmi ceux qu’il a travaillés et rédige l’intégralité / une partie du commentaire (selon les préconisations du professeur) pour la septième ou huitième semaine qui suit cette période de 6 semaines.

Pour chacun des textes, le professeur peut fournir les aides qu’il jugera utiles : par exemple il peut attribuer à chaque grande partie une couleur et surligner dans le texte les citations avec la couleur adéquate, un certain nombre de procédés (accompagnés ou non des citations correspondantes) importants à analyser.

 

  • Le professeur évalue les productions en fournissant aux élèves des indications pour un deuxième jet. Celui-ci concernera uniquement certains points que le professeur aura eu le soin de préciser. Le professeur appréciera dans un deuxième temps les efforts pour améliorer les points délicats du premier jet.

 

 

FOCUS 2 : TRAVAILLER LE COMMENTAIRE SUR UNE « SÉANCE »

Objectif : Réfléchir à la cohérence d’un plan de commentaire par un exercice de manipulation.

 

Dans les conditions actuelles, les élèves sont amenés à travailler davantage en autonomie ; il s’agit donc de transformer une activité de classe en activité « à faire chez soi ». Peu de numérique ici mais une façon de présenter l’activité qui peut engager un élève travaillant seul.

 

Il s’agit d’un exercice de manipulation qui consiste à remettre dans un ordre pertinent neuf blocs correspondant aux différents paragraphes d’un commentaire : soit trois paragraphes pour chacune des trois grandes parties proposées. Chaque bloc comprendra une idée directrice de paragraphe + un/des procédés + une interprétation sommaire.

L’élève est amené à :

  • Enrichir et/ou compléter l’apport de procédés et les interprétations.

  • Porter un regard réflexif sur son travail (choix, stratégie...) et sur les difficultés rencontrées.

 

Modalités : Durée / Matériel

Exercice à réaliser en autonomie qui peut se dérouler dans la continuité soit 1H30 environ.

Utilisation d’un traitement de texte, papier.

 

Etapes de la mise en œuvre :

1.Le professeur fournit en un seul envoi via l’ENT, mail, courrier les documents suivants :

  • Le texte d’étude et une brève présentation.

  • Les questions de première approche : de quoi parle le texte ? Quelles impressions se dégagent?

  • Les 3 grandes idées.

  • Les différents blocs du plan de commentaire en désordre à réorganiser selon un modèle de plan donné.

  • Variante : des blocs peuvent être incomplets pour inviter les élèves à trouver un procédé à partir de citations données ou à interpréter un procédé donné.

  • Le corrigé du plan et une introduction + conclusion.

 

2. Travail de recherche personnelle de l’élève

  • Il lit le texte et sa présentation.

  • Sur une feuille de cours / traitement de textes, il répond par écrit, en quelques lignes, à des questions simples et ouvertes : de quoi parle le texte (qui, où, quand...) ? Quelles impressions se dégagent via sa perception du texte ?

  • Il dégage une problématique et tente de trouver 3 grandes idées / axes en vue d’un commentaire. Pour élèves EBEP, le professeur peut surligner de 3 couleurs différentes les éléments du texte qui pourront nourrir 3 gdes idées.

  • Il consulte le corrigé : les 3 grandes idées données par le professeur et compare avec ce qu’il a trouvé.

  • Il note en quelques lignes les différences qu’il y a pu avoir entre ses propositions et celles du professeur, commente éventuellement les différences de formulation autour d’idées (au final semblables), les difficultés rencontrées à trouver les idées plus subtiles, argumente pour montrer qu’une idée qu’il avait trouvée était bonne même si elle n’apparaît pas vraiment dans le corrigé ou alors de manière infime...

  • Il surligne dans le texte au moyen de 3 couleurs différentes (correspondant aux 3 grandes idées) les citations à travailler. Il peut annoter le texte : éléments d’interprétation, identification de procédés. Pour les élèves EBEP, le professeur peut donner une liste de quelques procédés essentiels à repérer.

 

3. Exercice de manipulation.

  • L’élève prend ensuite connaissance des 9 blocs proposés et les remet dans l’ordre qui lui semble pertinent.

  • En quelques lignes (cela reste bref), il explique son choix dans la progression des idées. Les élèves EBEP peuvent privilégier le schéma heuristique.

4. Variante : travail d’approfondissement.

  • L’élève identifie les procédés laissés vides en face des citations et les inscrit dans les cases.

  • Il fournit des interprétations laissées vides en face des procédés et les inscrit dans les cases.

5. L’élève consulte le corrigé.

6. Le professeur évalue une partie ou une totalité des écrits de travail des élèves : leurs commentaires sur les différentes étapes du travail, le texte annoté et surligné, leur proposition de plan et éventuellement les éléments à compléter (procédés et interprétations).

L’évaluation est avant tout formative.

FOCUS 3 : TRAVAILLER LA DISSERTATION EN FIN DE SÉQUENCE

Objectif : Concevoir des problématiques de dissertation pour conceptualiser les savoirs acquis.

 

Il s’agit de permettre à l’élève :

- De prendre conscience de la cohérence entre l’œuvre au programme et le parcours et d’appréhender correctement l’intitulé du parcours ;

- D’être en mesure, à partir des connaissances acquises au fil d’une séquence, de proposer des problématiques de dissertation.

- De coopérer dans la conception d’un plan de dissertation.

- De rédiger individuellement une partie de dissertation.

 

Durée : Travail sur une semaine : 1h ou 30 minutes (en classe virtuelle si cela est possible) + temps de correction du professeur et temps de préparation des élèves + 1h ou 30 minutes de travail de groupes.

Outils : Pad pour une mise en commun collective d’idées qui permettra de dégager des groupes d’idées plus facilement identifiables ; Wooclap pour créer des petits groupes de travail ou dans l’ENT possibilité de créer des groupes lors d’un Pad.

 

Etapes de la mise en œuvre :

  1. En fin de séquences d’une œuvre intégrale et d’un parcours, le professeur donne aux élèves un travail de préparation à réaliser à la maison. Il s’agit de lister dans les différentes explications menées, études transversales et travaux autres, les idées essentielles qui donnent “une réponse”, un éclairage à l’intitulé du parcours. Cet intitulé est l’axe d’orientation qui guide l’étude de l’œuvre et du parcours. Pour élèves EBEP, le professeur peut fournir des indications de thèmes qui faciliteront les recherches.

 

  1. Le professeur invite la classe à se retrouver à une heure donnée autour d’un pad (l’élève qui ne peut se connecter sur le moment, le complètera après coup). La consigne consiste à mettre en commun le travail réalisé par chacun. Si séance en présentielle, 1H maximum.

  1. Le professeur réorganise les éléments de réponse des élèves pour leur permettre de dégager des grandes lignes directrices.

 

  1. A partir du classement qu’il a réalisé et qu’il envoie aux élèves via le mail ou courrier, le professeur demande à chacun de trouver une problématique possible de dissertation.

 

  1. L’élève envoie sa proposition au professeur individuellement par mail ou « bulle sonore» via l’ENT(élèves EBEP éventuellement).

 

  1. Le professeur fait l’inventaire des propositions. Sur un document adressé à l’ensemble de la classe il sélectionne 5 / 6 problématiques qui seront travaillées. Il peut également rajouter en annexe, des problématiques erronées et expliciter à l’ensemble de la classe les problèmes rencontrés par certains.

 

  1. En un deuxième temps de présentiel (si cela est possible), le professeur constitue des groupes d’élèves. Chacun d’entre eux travaillera sur une problématique de dissertation. Il s’agira de faire un plan détaillé (Grandes parties / sous parties / arguments et exemples ou citations rapidement exploités). Les élèves s’aident de la synthèse réalisée par le professeur, qu’il aura pu enrichir d’exemples ou d’autres références qu’il aura jugé utiles. Possibilité d’utiliser wooclap pour un travail en groupe interactif. Temps à consacrer : 1H maximum.

 

  1. Le professeur demande à chaque élève de rédiger une partie de la dissertation. Il évaluera une partie ou totalité de la classe.

 

  1. Un corrigé sera envoyé par le professeur : plan détaillé de chacun des sujets et éventuellement quelques exemples de parties rédigées.

Fichier
Publié le 01/04/2020
Modifié le 01/04/2020